• +33 (0)4.83.28.20.00

La sécurité privée en France est-elle prête pour les Jeux olympiques 2024

GettGuard: Votre partenaire de sécurité privée dans les JO 2024

Les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 accueilleront 17 000 athlètes et 12 millions de visiteurs sur une centaine de sites. Source: La Coordination nationale de la sécurité des Jeux (CNSJ)

En 2024, Paris accueillera pour la première fois le plus grand événement sportif du monde : les Jeux Olympiques. Pour cette manifestation « XXL », 12 millions de spectateurs sont attendus durant plusieurs semaines. Les risques de cet événement « hors norme » sont innombrables aussi bien en matière de sûreté (terrorisme, vols, etc.) que de sécurité (incendie, fuite de gaz, effondrement d’installation, etc.).   

En effet, face à ces risques, les enjeux sécuritaires constituent un réel défi. À moins de 3 ans de l’événement, où sommes-nous dans les préparations en matière de sécurité?

L’expérience de l’Euro 2016  

Lors de la candidature de Paris pour les JO 2024, le succès de l’Euro 2016 avait été mis en avant malgré les contraintes rencontrées en matière de sécurité. C’était la première fois qu’un tel effectif était prévu en France. En plus des 72.000 policiers et gendarmes, 13.000 agents de sécurité privé se sont mobilisés pour assurer la sécurité aux abords des stades et des fan-zones.

Des formations et des recrutements à la dernière minute 

Cet effort de sécurisation s’est heurté à un problème majeur de main d’œuvre. Certaines sociétés ont dû doubler leurs effectifs à la dernière minute car elles ne disposaient pas à ce jour-là des effectifs suffisants pour assurer une mission aussi complexe. Elles ont été obligées de former des amateurs désireux de devenir agents de sécurité.  De ce fait, cette grande compétition internationale a été la première expérience sur le terrain pour beaucoup d’agents de sécurité.

En plus, les prestataires retenus à Bordeaux, Marseille ou encore Toulouse se sont lancés dans une course à l’intérim et à la sous-traitance.

L’Euro 2016 avait regroupé « seulement » 4 millions de spectateurs. C’est près de 8 millions de moins que les JO. La France fait donc face à un challenge d’une toute autre ampleur.

Anticiper, recruter et former les équipes 

Pour 2024, plus de 49 000 policiers et gendarmes seraient mobilisables en Île-de-France. Pour compléter le dispositif, Paris pourrait faire appel à 21 000 secouristes et 50 000 agents de sécurité privée.

Sur ces agents qui vont être déployés, les trois quarts vont être amenés à pratiquer la palpation. Alors, quelque 8 000 à 10 000 femmes devraient donc être recrutées. Ceci est un réel défi pour la profession.

Alors que le monde du sport est très impacté par la pandémie de Covid-19 depuis plusieurs mois, un protocole sanitaire renforcé doit être appliqué et respecté pour assurer le succès de la manifestation. Alors, en plus des missions principales des agents de sécurité, des nouvelles missions s’ajoutent pour se protéger et protéger les autres tout au long de l’événement.

Afin de ne pas connaître le même échec qu’à Londres , les entreprises de sécurité privée doivent donc s’organiser de façon à obtenir le réservoir suffisant d’agents formés et opérationnels, pour 2022/2023.

Cependant, cette anticipation ne passe pas uniquement par les formations. Pour qu’elle soit complète et efficace, il faut que tous les acteurs de la sécurité soient réunis à tous les niveaux de décision

Un dialogue avec les acteurs de la sécurité privée est nécessaire! 

Qui fait quoi ? Dans quel périmètre ? Quelles sont les conditions de participation à ce marché? Comment encadrer la sous-traitance ? À peine trois ans de l’événement, toutes ces questions ne sont pas encore finalisées.

Reposant sur les expériences passées, la sécurité est un enjeu organisationnel primordial pour le bon déroulement des JO 2024. Or, bien que cet événement ait lieu dans trois ans, les décisions doivent être prises et l’information doit être partagée avec les différents acteurs de la sécurité privée dès aujourd’hui, pour que les équipes soient formées à temps afin d’assurer efficacement la sécurité des citoyens, des touristes et des sportifs qui y assisteront.

Mais, aujourd’hui, la sécurité privée en France n’est pas prête. “Si les JO avaient lieu demain, la sécurité privée ne serait pas prête”, reconnaît Pierre Lieutaud, le coordinateur national pour la sécurité des Jeux olympiques de Paris 2024.

 

[ssba-buttons]

Rechercher un article

Tags

Articles récents

Été en vue, les opticiens sont plus que jamais la cible de vols !

Été en vue, les opticiens sont plus que jamais la cible de vols !

2,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires au premier semestre 2020 pour le secteur de l’optique en France. Source: Données fournies par…
Comment sécuriser votre entreprise contre les cambriolages ?

Comment sécuriser votre entreprise contre les cambriolages ?

Les cambriolages des entreprises ont augmenté de près de 60 % au troisième trimestre de 2020 par rapport à la…
Commander un garde du corps : il n’y a rien de plus simple!

Commander un garde du corps : il n’y a rien de plus simple!

Le chiffre d’affaires du marché de la protection rapprochée a augmenté de 6.1% en 2019. Source: Enquête effectuée par Atlas En…